ACCUEIL
LA NEWSLETTER PAIEMENT PAYPAL SÉCURISÉ

Le massage pour bébé

5 Mar 2018

Tout savoir sur le massage pour bébé

//
Comments0

Tout savoir sur le massage pour bébé

Le massage pour bébé

Dans de nombreux pays le massage est pratiqué traditionnellement sur les bébés dès leur naissance, et il fait partie intégrante des soins quotidiens.

Pour un nourrisson, les premiers mois de la vie sont parfois très déroutants. Un massage pratiqué avec soin va non seulement renforcer le lien parent/enfant mais il va en plus aider bébé à traverser ces premières expériences de vie qui peuvent parfois être très stressantes.

Chez les nouveau né comme chez l’adulte et l’enfant, douleur mais aussi stress et tensions peuvent être présents à certaine période de la journée et le massage aidera aisément à l’évacuer.

Découvrez sans plus attendre tous les bienfaits de ce massage ainsi que tout ce qu’il faut savoir pour vous lancer dans cette aventure magique.

Les bienfaits du massage pour bébé

Les bénéfices d’un massage sont nombreux tant pour le bébé que pour le parent qui le pratique.

Les bienfaits pour la bébé : 
  • Il procure en premier lieu un grand apaisement
  • Il favorise la circulation sanguine
  • Améliore la respiration
  • Facilite la digestion
  • Soulage les coliques, les gazs
  • Améliore la qualité du sommeil
  • Renforce le système immunitaire
  • Aide l’enfant à la découverte de son corps, de son schéma corporel

Avec un massage on peut ainsi aider et soulager son bébé en cas de crampes abdominales, de colloques, d’insomnie, d’agitation, de problème respiratoire, de fatigue.

Les bienfaits pour les parents : 

❊ Le massage est un formidable moyen de renforcer le lien entre bébé et son ou ses parent. Le contact physique stimule en effet la production d’une hormone dite de l’attachement : l’ocytocine.

L’ocytocine est naturellement sécrétée par le cerveau (par l’hypophyse), c’est elle qui provoque les contractions de l’utérus pendant le travail au moment de l’accouchement. Au fur et à mesure que le temps passe, sa production augmente, pour être à son niveau le plus haut juste après la naissance de bébé, provoquant ainsi, chez la mère, un sentiment d’euphorie et l’aidant au développement de sa relation avec bébé.

Des études on montrées qu’elle jouait également un rôle dans les interactions sociales,

Les câlins, les bisous et les tendresses permettent d’augmenter rapidement le niveau d’ocytocine chez le bébé et les parent, ainsi que le massage bébé.

Pour la maman, cela a pour effet, de prolonger ce lien initié à la naissance, en le renforçant d’avantage.

Pour le papa c’est l’occasion de créer ou de renforcer un lien privilégié avec son bébé dès les premiers mois.

❊ Le massage est également le moyen de développer chez le parent un véritable mode de communication non verbale avec son bébé, d’une grande subtilité et d’une très grande qualité.  Le lien ainsi créé, entre le bébé et le parent, (nourrit d’un sentiment de confort  et de sécurité et de confiance partagée),  va lui permettre de mettre en place les fondations d’une communication exceptionnelle qui les accompagnera tout qu long de leurs vies.

❊ Enfin, pour le parent, le massage est l’occasion d’être présent, présent dans l’ici et maintenant, présent à lui même. Cette présence lui procure autant de relaxation que celle qu’il procure à son enfant.

Les bonnes conditions

Le bon âge :

Dans des circonstances normales* un enfant peut être massé dès sa naissance, même en cas de naissance prématurée, le massage est simplement à adapter en terme de technique, de pression et de durée. Quand l’enfant grandi vous pouvez continuer à le masser sans jamais le forcer. A certaines périodes de leur développement ils peuvent être plus attirer par la découverte de ce qui les entoure et ne plus avoir trop envie de ces moments avec vous ce qui est totalement compréhensible. Respectez cela et soyez patients ils y reviennent toujours car ils adorent cela !

Les contre-indication* : 
  • Il n’est pas recommander de masser bébé lorsqu’il à faim ou sommeil
  • Pas de massage en cas de fièvre ou d’infection aigüe
  • Pas de massage en cas d’inflammation
  • Pas de massage en cas de maladie chronique
  • Pas de massage en cas de contre indications médicales spécifiques du corps médical
  • En cas de doute n’hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre
Le moment idéal :

Lorsque l’on respect le rythme de l’enfant (faim, sommeil par exemple) il n’y a pas de réel moment idéal si ce n’est qu’il est préférable de choisir un moment de tranquillité.

Le moment idéal s’il en est un vous concerne en premier lieu : moment de tranquillité avec du temps pour ne pas être préoccupé durant la pratique, pour ne pas être dans la hâte.

Ce qui est aussi important pour l’enfant cette fois c’est la régularité. Choisissez donc un moment calme, qui ne sera pas perturbé par des circonstances extérieures et qui peut facilement devenir votre moment de partage.

La durée : 

Au début il est important d’être à l’écoute de l’enfant pour installer progressivement la pratique. Le bébé peut être surpris, il a besoin de temps pour découvrir les différentes sensations sur les différentes parties de son cors. Certains jours il pourra se lasser plus vite que d’autres. Le parent doit être à l’écoute et avec le temps l’enfant se familiarise et apprécie des massages de plus en plus longs. Il finira sans aucuns doutes par les lui réclamer dès qu’il saura s’exprimé !

Il ne faut pas oublier de prévoir du temps avant et après le massage. Avant pour la préparation pour entrer dans la séance en douceur. Après pour ne pas passer directement du massage à une activité habituelle, une transition en douceur est la encore recommander, d’une part pour finir d’apprécier ce moment et surtout pour en garder tout les bénéfices.

Dans la pratique

La préparation

❊ Le parent doit être dans de bonnes dispositions pour pratiquer le massage, les nourrissons et les enfants sont très perméables à nos émotions et nos tensions et il ne serait absolument pas bénéfique pour eux de recevoir un massage s’il est pratiqué dans de mauvaises circonstances. Le parent ne doit donc pas se forcez, ou s’il désire malgré tout pratiquer cette séance en espérant en retirer un bénéfice, il lui faut prendre le temps, avant de commencer, de trouver en lui les ressources pour évacuer le plus gros des tensions (le souffle et la respiration l’aideront en ce sens (voir atelier gratuit sur la plein conscience)).

Il est important pour le bien de l’enfant comme pour celui de l’enfant de commencer une séance de massage en étant calmes et détendus.

Il faut prendre soin d’être bien présents, bien ici et maintenant dans l’instant. En évacuant toutes les pensées négatives, les préoccupations en tout genre pour être bien présents dans chacun de nos gestes.

❊ Pour le bébé

Le parent doit prendre le temps de le calmer et de le détendre un peu s’il est agité, un petit câlin pour faire redescendre son énergie est très efficace et cela l’aidera à se laisser aller plus rapidement au bienfaits du massage. Il devra lui parler doucement pour lui offrir un sentiment de sécurité et le faire entrer progressivement dans la séance.

PS de Murielle : Si cet article vous a intéressé, je vous invite à découvrir notre atelier « Le Massage Pour Bébé » pour aller plus loin » :-). Et n’oubliez pas de partager !
REJOIGNEZ NOTRE NEWSLETTER
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Joignez vous à nos abonnés et soyez les premiers à être informés de la mise en ligne de nos nouveaux ateliers, de nos promotions, et des nouvelles publications
Toutes les informations recueillies ne seront pas divulguées à des tiers. Vous pourrez à tout moment vous désinscrire de nos listes.

Leave a Reply